Paul ancien braconnier nous explique comment il s’y prenait

Paul notre invité d’aujourd’hui, un ancien braconnier va nous expliquer comment il s’y prenait pour chasser.

Bonjour Paul, pouvez-vous nous raconter comment organisiez-vous une de vos parties de chasse ?

Bonjour à tous. Oui, bien sûr! Tout d’abord, comme toutes les parties de chasses ordinaires, je fais une mise à jour de tout mon équipement avant de partir. Dans la forêt, je cherche un emplacement idéal pour installer tout mon matériel et tout ceci fait, je commence à pister l’animal. C’est là que la chasse commence vraiment. Mais comme le braconnage est une activité illicite, je devais à tout prix me faire discret pour ne pas attirer l’attention sur moi, donc il y avait des armes que je pouvais utiliser à ma guise et d‘autres jamais.

Et quelles armes utilisiez-vous pour vous faire discret ?

Le plus discret et mon préféré est l’arbalète, je ne m’en sépare jamais. Il y a aussi d’autres petits canifs que j’emmène avec moi par précaution.

Pouvez-vous nous faire une brève description de ce qu’est une arbalète et la vraie raison de votre choix?

Une arbalète est une sorte d’arc mais dont le maintien en tension de la corde est plus assuré par la force physique du tireur, comme les arcs traditionnels, mais par un arbrier très rigide pour supporter les projectiles ou carreaux, dans le jargon, puis de libérer la corde grâce à un mécanisme simple. L’arbalète est une arme très discrète parce que déjà elle est silencieuse vue qu’elle n’émet aucun son au moment du tir. Je n’attire donc l’attention de personne durant mes parties de chasse.

D‘après vous, quels sont les caractéristiques à prendre en compte pour choisir une bonne arbalète ?

Cela dépend de tout un chacun ! Aujourd’hui, plusieurs boutiques spécialisées offrent un large choix d’arbalètes modernes, mais néanmoins il y a certains critères de base qu’il faut savoir. Tout d’abord, il faut savoir qu’il y a différents types d’arbalètes dont les classiques, les pliables, celles à poulies, celles de compétition et enfin le pistolet arbalète et les arbalètes historiques. Le choix dépendra donc du tireur mais surtout de l’usage dont il en fera. Ensuite, il faut prendre en compte la puissance de l’arc car c’est l’énergie nécessaire pour tendre la corde, ce qui doit être entre 54kg et 90kg, selon le modèle, afin d’atteindre la propulsion idéale à la flèche. Cette tension sur la corde peut propulser la flèche jusqu’à 103m/seconde. Viens ensuite le poids de l’arbalète, un critère à ne pas négliger car il dépendra de la taille du tireur et de sa cible. En général, plus l’arbalète est lourde, plus il est facile de tirer avec précision puisque le poids ajoute de la stabilité pendant le tir. Et enfin, les flèches à utiliser doivent être choisies avec minutie car une combinaison adéquate de la bonne longueur de flèche et de la pointe est importante avec une arbalète. Il faut aussi savoir que les pointes se diffèrent par leurs matériau dont l’aluminium, le carbone ou le composite. En gros, je trouve que chasser avec une arbalète est plus pratique.

A lire aussi : A savoir avant d’acheter son robot laveur de sol !